ISLANDE – Jour 6

carte-frontieres-islandejour6

Mercredi 18 février : Mývatn

Lorsque nous allons prendre notre petit déjeuner sur les coups de 9h, nous entendons un groupe de français dire qu’ils ont vu une aurore boréale aux environs de 3 heures du matin… mais en réalité ils ont surtout vu des traînées blanches qui ressemblaient à des nuages….

dimmuborgir guesthouse3

dimmuborgir guesthouse2

Aujourd’hui le ciel a l’air d’être dégagé et le soleil est en train de se lever en donnant une belle lumière orangée aux paysages aux alentours de la Guesthouse.

dimmuborgir guesthouse dimmuborgir guesthouse4

Nous allons profiter de cette belle matinée pour faire un tour à la Grjótagjá, une petite grotte volcanique abritant une source d’eau chaude. J’avais vu des photos de cette grotte sur le net et l’eau avait l’air d’y être d’un bleu électrique. J’avais donc très envie d’y jeter un œil et de l’immortaliser en photo…

Nous empruntons une petite route enneigée très chaotique et presque impraticable. Lorsque nous arrivons, nous apercevons une sorte de faille. La grotte est accessible via un trou dans la roche. Devant l’entrée, il y a un panneau qui indique qu’il est interdit de se baigner… en même temps l’eau est à environ 45°C… et pourtant lorsqu’ Eric descend dans la grotte, il y a voit un homme tout nu en train de faire la planche dans l’eau (!!!)… Nous patientons un peu qu’il ressorte (en t-shirt, bermuda et sandalette alors qu’il y a de la neige et qu’il fait -10°C dehors !). A l’intérieur le spectacle est un peu voir très décevant… En fait c’est très sombre, on ne voit presque rien, il y a énormément de vapeur et il fait très très chaud ! C’est très difficile de prendre des photos car la lentille de l’objectif se couvre instantanément de buée et de toute façon, même en pause longue, cela reste très sombre…

 

Je suppose qu’il doit y avoir une heure propice ou le soleil éclaire suffisamment pour qu’il  y ait de la lumière dans la grotte mais de toute évidence ce n’est pas à 10h du matin en hiver… Bon, je suis un poil déçue mais ce n’est pas grave, nous avons du temps pour y revenir une autre fois…

Nous partons ensuite vers Krafla et le cratère de Viti. Le Krafla est un des volcans les plus actifs d’Islande dont la dernière éruption ne remonte qu’à 1984…Le cratère de Viti (qui signifie « enfer ») se situe à proximité et accessible via une jolie route.

Mývatn2

Celle-ci permet de traverser la zone où se trouve la centrale géothermique Kröflustöð Krafla Power Station  ainsi que les champs de lave de Leirhnjukur. Problème, elle est totalement enneigée et c’est assez difficile de rouler jusqu’au parking qui lui est totalement recouvert de verglas !

Mývatn1 Mývatn8

Mývatn

En été, le cratère abrite un lac à la couleur bleue turquoise mais en cette saison, le cratère est totalement recouvert de neige et le lac totalement gelé et lui aussi recouvert de neige… tout est d’un blanc immaculé et aveuglant avec ce beau soleil. Arrivé en haut, il y a énormément de vent et nous tenons à peine sur nos jambes ! Il y a normalement un petit sentier qui fait le tour du cratère mais vu le vent, nous ne nous engageons pas plus loin…

cratère de viti cratère de viti2 Mývatn7

Mývatn4

Nous redescendons sur les coups de midi, par la même route vers Námafjall, une zone géothermique avec ses fumerolles et ses mares de boue en ébullition.

Námafjall Námafjall4 Námafjall3 Námafjall6

Nous continuons notre exploration de cette jolie région en nous rendant à Höfði, une petite réserve naturelle bordée par un lac. Une ballade est possible dans le parc mais ce qui nous intéresse est surtout la jolie vue sur le lac est ses reflets. Nous marquerons d’ailleurs plusieurs stops le long du lac pour prendre les reflets ou les chevaux.

Höfði

Mývatn10 Mývatn11 Mývatn13 Mývatn14

14h, cap sur Dimmuborgir qui signifie « châteaux sombres », dû aux formations de lave en forme de colonnes. Le chien de la Guesthouse qui courait après notre voiture arrive sur le parking essoufflé. Il nous escorte jusqu’à l’entrée du chemin qui est en pente et recouvert de verglas. Encore une fois, les conditions sont un peu limites pour s’aventurer trop loin sur le chemin qui nous mène au milieu de ces formations de lave. Nous prenons conscience que nos chaussures ne sont pas suffisantes et qu’il nous aurait fallu des crampons pour venir à bout de certains chemin verglacés. Nous avançons tout de même doucement dans ce paysage qui nous donne encore une fois l’impression d’être sur une autre planète.

Dimmuborgir Dimmuborgir2 Dimmuborgir3

14h45, nous marquons une petite pause dans le café Vogjafos où je goûte un délicieux snickers cake accompagné d’un chocolat chaud avec du lait provenant de la ferme.

Je prends le Hverfjall en photo, un volcan dont le sommet est accessible à pieds et offrant des panoramas sur le lac et les montagnes environnantes. Si l’ascension est possible, mais très fatigante, en été, en hiver elle est tout de même compliquée… donc je me contente de la prendre en photo de loin…

Hverfjall

Le temps s’est largement couvert entre ce matin et le début d’après midi. Nous décidons néanmoins d’aller faire un tour du côté de Dettifoss. La célèbre chute, une des plus puissantes d’Europe se trouve à 77 km de Mývatn et sont accessibles via la route 864, il faut bien une bonne heure pour y arriver.

Mývatn15Mývatn16Mývatn17 rouredettifoss

Malheureusement, une fois arriver sur le parking, le temps est vraiment très couvert et il commence à pleuvoir à grosses gouttes. En plus de cela, il faut marcher un petit moment sur un sentier enneigé et verglacé avant d’accéder aux chutes… Nous croisons un couple qui, comme nous, décide de faire demi-tour après quelques mètres.

Le temps de revenir, il est déjà 18h et nous n’avons plus le temps de faire grand-chose mis à part attendre la nuit et espérer voir une aurore boréale. D’ailleurs, les prévisions sur le site en.vendur.is montre une zone de ciel clair sur la péninsule de Tjörnes et prévoit une aurore d’intensité 4. Nous décidons donc, à 19h, de tenter le coup et partons en direction de la péninsule dans la nuit noire en suivant la trouée de ciel étoilé.

Evidemment nous ne voyons strictement rien de la péninsule de Tjörnes, nous savons juste que nous longeons l’eau sur notre gauche. Nous nous arrêtons au milieu de nulle part et patientons. Nous avions prévu quelques provisions, une tablette avec quelques séries TV pour patienter. Je prépare mon appareil photo puis j’aperçois les premières lueurs d’une aurore boréale…

aurore tjörnes4 aurore tjörnes5

Le temps se couvre très rapidement et la trouée bleue a du mal à résister. Nous voyons tout de même l’aurore qui effectivement à l’air très belle et très intense mais qui se trouve parasitée par une couche de nuages juste en dessous. Quelques trouées permettent de l’apercevoir mais ce n’est pas ce que nous avions espéré ! Grrrr !

aurore tjörnes aurore tjörnes3 aurore tjörnes2

Nous prenons quelques photos entre 20h et 23h avant de retourner vers à notre Guesthouse une fois que le ciel s’est bel et bien couvert.


Jour 5          Index          Jour 7


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>