ISLANDE – Jour 8

carte-frontieres-islandejour7

Vendredi 20 février : Les fjords de l’est jusqu’au Jökulsárlón

Comme prévu hier, ce matin, nous prenons la route des fjords de l’est, direction Jökulsárlón.

Nous avons prévenu la veille à la réception de la guesthouse que nous ne souhaitions pas rester dans la région en raison du mauvais temps et que nous avions décidé d’aller vers le sud. Très gentiment, on nous a proposé de nous rembourser la dernière nuit. Très sympas ces islandais !

Nous préparons donc nos affaires et jetons un œil sur le site en.vendur.is pour voir l’état des routes. Apparemment, si les routes sont vertes (donc praticables sans soucis) au sud-est, le trajet pour rejoindre Egilsstaðir puis les fjords s’annonce plus compliqué. En effet, la route entre Mývatn et Egilsstaðir s’annonce difficile et une portion de la route 1 est carrément impraticable et fermée, nous serons donc obligés d’emprunter des petites routes.

Départ à 7h20, il fait encore nuit. Nous passons par une station essence pour faire le plein et acheter un petit déjeuner puis nous prenons la route. Nous refaisons la portion de route que nous avions fait la veille alors que le jour se lève doucement.

Au fur et à mesure que nous roulons, la route devient de plus en plus difficile : elle est très enneigée, il y a beaucoup de vent et nous avons peu voir pas du tout de visibilité. Nous avons de nouveau l’impression de rouler dans les nuages tant le blizzard est fort. Ce n’est vraiment pas agréable et je ne suis pas rassurée surtout lorsque nous nous enfonçons dans la montagne.

egilsstadir

De temps à autre nous croisons une voiture ou un camion que nous voyons au dernier moment et qui en plus nous envoie encore plus de neige sur le pare brise alors que nous ne voyons déjà pas grand-chose. Parfois nous sommes obligés de freiner et faire des petits écarts sur le côté pour laisser passer les camions sur les routes étroites et la voiture dérape par moment… Bref… c’est la galère !

Nous arrivons à Egilsstaðir toujours sous un temps exécrable. Nous abandonnons l’idée d’aller à Seyðisfjörður, hâte de descendre vers le sud pour, nous l’espérons, avoir un meilleur temps. La route 1 est fermée donc nous emprunterons la route 92 puis la route 96 (Suðurfjarðavegur) qui longe le fjord jusqu’à Breiðdalsvík avant de rejoindre la route 1.

Dès que nous arrivons vers les fjords, le paysage change radicalement. Au revoir la neige et bonjour la verdure !

fjordsest fjordsest1 fjordsest2 fjordsest3

Le temps est bien meilleur, même si le ciel est très nuageux, au moins il ne pleut pas et il ne tombe pas de neige non plus. En revanche, le vent souffle encore bien fort. Il n’a pas l’air d’avoir neigé dans cette partie du pays, seuls les sommets sont blancs.

fjordsest5

Nous faisons plusieurs stops le long de la route pour photographier les sommets, les petites maisons recouvertes d’herbes tellement typiques de l’Islande, les petites cascades…

fjordsest6 fjordsest7 fjordsest10 fjordsest11

Nous avons la chance de croiser également des cerfs, des chevaux islandais et même deux petits renards qui couraient sur la route devant nous !

fjordsest16

fjordsest12 fjordsest13 fjordsest14 renard polaire

Nous sommes très contents d’avoir changé nos plans et de ne pas être restés au nord. Nous continuons notre route tranquillement vers Höfn et nous commençons à nous demander où nous allons dormir cette nuit.

fjordsest15

A Höfn, nous trouvons une chambre disponible dans un hôtel pas très loin de Jökulsárlón, le Country Hotel Smyrlabjörg.

Nous apercevons trois glaciers du Vatnajökull au loin. Ca y est, nous arrivons bientôt à destination. Je suis ravie d’être arrivée dans le sud car cela m’ennuyait un peu de zapper cette partie du pays. Aller en Islande sans voir le Jökulsárlón c’est un peu comme aller à Paris et ne pas voir la Tour Eiffel !

routejokulsarlon routejokulsarlon4 routejokulsarlon5 routejokulsarlon6 routejokulsarlon7

routejokulsarlon8 routejokulsarlon9

Nous voilà au Jökulsárlón! Nous arrivons à 16h, il fait encore jour mais déjà la luminosité à diminuée. Le spectacle est vraiment magnifique!

jokulsarlon

Les gros morceaux de glaces bleutées flottent immobiles ou bien se déplacent très lentement en s’entrechoquant. C’est presque hypnotisant…

jokulsarlon2 jokulsarlon3

Evidemment je prends énormément de photo malgré le froid qui me congèlent les doigts… Nous longeons un peu la lagune et nous voyons qu’il y a des phoques de l’autre côté mais mon zoom n’est pas suffisant pour les photographier.

jokulsarlon4 jokulsarlon5 jokulsarlon6

jokulsarlon21

Avant que la nuit ne tombe, nous allons du côté de la plage de sable noir ou encore une fois le spectacle est saisissant !

jokulsarlon7

De gros morceaux de glaces sont posés sur le sable ce qui crée un contraste de couleurs vraiment très beau.

jokulsarlon11 jokulsarlon10

Certains gros morceaux de glaces sont fouettés par les vagues. Définitivement un des plus beaux endroits que nous ayons vu en Islande et même tous voyages confondus !

jokulsarlon15 jokulsarlon14 jokulsarlon8 jokulsarlon17 jokulsarlon16 jokulsarlon18

jokulsarlon19

jokulsarlon22

Nous rentrons ensuite à l’hôtel. Il y a plus de touristes dans cette partie du pays et nous croisons plusieurs groupes en excursion avec Extreme Iceland.

Nous allons manger dans le restaurant de l’hôtel puis nous regagnons notre chambre pour réfléchir au programme de demain. Nous n’avons qu’une seule journée pour parcourir la côte sud car nous devons être à Reykjavik le soir. Cela est très peu évidemment et nous devons donc choisir les endroits que nous voulons absolument voir. Si la météo ne se trompe pas, nous aurons une belle journée ensoleillée pour demain.

Nous pensions faire une excursion sur le glacier et dans une grotte de glace mais nous ne trouvons pas de prestataire pour assurer cette randonnée hormis Extreme Iceland et il n’y pas de disponibilités avant plusieurs jours…

Finalement nous optons pour l’itinéraire suivant : Jökulsárlón – Svartifoss – Vik – Sólheimasandur (l’épave du DC3) – Skógafoss, ce qui est déjà un beau programme !

Nous entendons quelqu’un dire dans le hall de l’hôtel qu’il y a une aurore boréale ! Nous courrons dehors mais nous ne voyons pas grand-chose. Le ciel est dégagé et effectivement nous voyons quelques trainées dans le ciel mais rien à voir avec le spectacle de Hvammstangi. Néanmoins, l’appareil photo arrive à capter les couleurs que nous ne distinguons pas vraiment à l’œil nu…

Aurore sud Aurore sud2

Aurore sud3 aurore Smyrlabjörg


Jour 7          Index          Jour 9


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>